Céramiste et formatrice

Gamme alimentaire ZEROTOX

Gamme d’articles alimentaires ZEROTOX : articles en céramique destinés au contact alimentaire TOTALEMENT EXEMPTS de matières premières classées dangereuses pour le vivant (selon règlement CLP 1272/2008)

Élaborés dans le respect des meilleures pratiques de chimie des émaux, suivant les diagrammes de fusion partagés par Daniel de Montmollin

NE CONTIENT ni plomb ni cadmium, ni aucun composé chimique d’antimoine, baryum, bore, chrome, cobalt, cuivre, fluor, lithium, manganèse, mercure, nickel, vanadium, zinc, etc

  • La conception et les procédés de fabrication sont rigoureux et exigeants
  • Respect des réglementations européennes sur les céramiques alimentaires
  • Création des formes, formulation chimique des émaux et production à l’atelier
  • Critères de fabrication bien plus exigeants que les normes européennes.

Composition : argiles (sans adjonction d’oxydes colorants), feldspath, silice, kaolin, craie, talc, oxyde de fer, silicate de zircon, cendre d’os

Mes matières premières de prédilection

Pâtes céramiques / argiles

J’ai choisi de façonner mes pièces alimentaires avec des pâtes céramiques dont la coloration provient uniquement des oxydes de fer et de titane présents naturellement dans les argiles.

J’ai donc exclu les pâtes céramiques colorées industriellement au dioxyde de manganèse (pâtes au rendu marron foncé / noir) ou au cobalt (pâtes à porcelaine bleues et noires) qui sont classés dangereux pour la santé et/ou pour l’environnement.

Je contrôle la composition chimique de toutes les pâtes que je sélectionne car parfois des additifs très dangereux sont introduits par les fabricants sans que cela ne soit mentionné sur la fiche technique du produit (ex : le carbonate de baryum).

Glaçures

Je créée et maîtrise la composition de mes glaçures. La glaçure est la couche de verre qui étanchéifie et décore la pièce, et permet un entretien facile quand la surface est lisse. Je préfère l’usage du terme « glaçure » (glassur en allemand, glaze en anglais), plutôt que « émail » car ce dernier terme désigne en France des matériaux très différents, aux compositions chimiques et propriétés physiques très variables (ex : émaux cloisonnés, émaux sur cuivre, émaux sur verre …).

Mon colorant préféré est l’oxyde de fer (Fe2O3)
  • Le fer est le métal le plus présent dans les météorites et dans le noyau des planètes telles la Terre. Le fer (Fe) est aussi le quatrième élément le plus abondant dans la croûte terrestre après l’oxygène (O), le silicium (Si) et l’aluminium (Al)
  • J’utilise un oxyde de Fer naturel extrait en Espagne.
  • C’est le fer qui colore les argiles et donc la terre des champs, dans une palette qui varie du crème-jaune au marron en passant par les ocres et donc le rouge « brique ».
  • L’oxyde fer est en mesure de produire une palette de couleurs de glaçures extrêmement étendue selon 1) l’environnement chimique dans lequel il se trouve (i.e. les autres composants de la glaçure) 2) la température de cuisson et 3) l’atmosphère de cuisson (oxydante ou oxydante+ réductrice)
    • >> Jaunes, marrons, noirs, bleus, verts, rouges orangés, kakis etc…
La base de mes glaçures est constituée de matières premières simples

Feldspaths alcalins (orthose riche en potassium K+ ; albite riche en sodium Na+). Ce sont des minéraux translucides, souvent blanchâtres ou roses clair, que l’on trouve en grande quantité dans la croûte terrestre, notamment dans les roches granitiques. L’altération et l’érosion des feldspaths créent les argiles kaoliniques utilisées pour façonner les pièces.

Le premier composant de mes glaçures est donc … le minéral source des argiles que je façonne !

Feldspaths et argiles sont des silicates d’alumine (ou aluminosilicates). Leurs composants chimiques essentiels sont la silice (dioxyde de silicium SiO2) et l’alumine (oxyde d’aluminium Al2O3) additionnées d’oxydes de Potassium, Sodium, Fer, Titane, Calcium, Magnésium. La particularité des argiles réside dans leur teneur chimique en eau (aluminosilicates hydratés) qui leur confère leur plasticité.

Les oxydes de potassium, sodium, calcium et magnésium présents dans les feldspaths contribuent à abaisser la température de fusion de la silice et donc à la création de cette forme particulière de verre qu’est la glaçure.

Silice (dioxyde de silicium SiO2) : minéral qui existe à l’état libre sous différentes formes cristallines ou amorphes, dont le quartz des roches granitiques. Quand il est combiné sous forme de silicate à l’aluminium… il est la source de formation des argiles plastiques. La Silice est le principal constituant de l’écorce terrestre.

Kaolin (majoritairement SiO2 Al2O3 H2O) : résultat de l’altération et de l’érosion des feldspaths, il s’agit de l’argile dite « primaire ». Roche blanche réfractaire, elle doit son nom au terme chinois désignant la colline (« gaoling ») où elle était exploitée lors de la découverte de la formule de la pâte à porcelaine à Jingdezhen.

Craie (carbonate de calcium CaCo3) : l’oxyde de calcium (CaO) a un effet puissant dans la fusion de la Silice. Seule, la silice fond à 1710°. Seule, l’alumine fond à 2050°C. Seul, l’oxyde calcium (chaux vive) fond à 2570°. Néanmoins, dans certaines proportions, SiO2+Al2O3+CaO fusionnent ensemble à 1135°C. Cette propriété des solides est appelée « eutectique ». L’eutectique de la chaux est un élément central des travaux de recherche de Daniel de Montmollin concernant la création de glaçures à haute température. Le résultat des recherches de Daniel de Montmollin et de Patrick Buté sont le point de départ de mes propres travaux sur les glaçures.

La base de mes glaçures alimentaires est une craie raffinée industriellement pour garantir la traçabilité de la composition de cette matière première (exigence de la réglementation) et assurer des conditions optimales de fusion.

Néanmoins je mène également des recherches de création de glaçures basées sur la craie du Massif du Vercors (origine Sassenage), des cendres de hêtre du Vercors (origine Villard-de-Lans et Corrençon en Vercors) et une argile ocre du Vercors (origine Saint Nazaire en Royans). ces glaçures seront destinées à des zones décoratives sans contact alimentaire.

Talc est un composé minéral de silice et d’oxyde de Magnésium. Il est toujours associé à d’autres minéraux (carbonates, chlorites). Pour cette raison, j’utilise un Talc très pur (très raffiné) originaire de Luzenac en Ariège. L’oxyde de Magnésium agit dans la fusion de la silice.